Un materiau hygroscopique

Accueil > Technologies des bois

Le bois est un matériau hygroscopique. Il perd et reprend de l’humidité en fonction de la température, et surtout, de l’humidité relative de l’air ambiant

Le « jeu » du bois

Le bois est un matériau « anisotrope », c’est-à-dire que les variations dimensionnelles s’effectuent différemment suivant les directions de l’espace. C’est pourquoi on peut observer des déformations, voire des fentes.

Le retrait (ou gonflement) du bois est négligeable dans le sens du fil du bois (sens axial), sauf pour les structures de grandes longueurs.

Le retrait tangentiel (débit sur dosse) est environ deux fois plus important que le retrait radial (débit sur quartier.)

Le bois étant un matériau hygroscopique, il peut subir quelques déformations

Fentes à cœur : 
Les fentes de séchage s’ouvrent toujours à partir du cœur (dans le sens radial.) Elles sont inévitables dans les sciages de grosses sections.

Fentes internes : 
Dans le sens radial (dues à un séchage trop rapide.)

Toutes ces déformations peuvent être évitées par différents moyens, notamment par des conditions de stockage idéales
(une page est spécialement consacrées aux conditions de stockage des bois.)

Source : FCBA